Vous êtes ici : Accueil / Protection des... / Droit des perso... / Aide à la parentalité (REAAP)

Aide à la parentalité (REAAP)

Réseaux d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (REAAP)

 

 

Textes de références :

 

 

Présentation

 

Le concept de « parentalité » a émergé au cours des dernières années et le soutien à la fonction parentale a été légitimé lors de la conférence de la famille du 12 juin 1998 par la création des réseaux d’écoute d’appui et d’accompagnement des parents.

Pour ce faire la circulaire du ministère de l’emploi et de la solidarité n°99/153 du 9 mars 1999 a consacré la mise en place de ces réseaux et la constitution d’un comité d’animation départemental.

 

 

 

Toutes les familles (familles issues de l’immigration, familles adoptives, familles d’enfants malentendants…), tous les territoires (quartiers politique de la ville, réseau d’éducation prioritaire…) sont concernés par des actions de soutien à la parentalité qui se présentent sous forme de groupes de paroles, de groupes de parents ou encore d’ateliers parents-enfants. C’est pourquoi le REAAP à Paris est un agrégat d’actions diversifiées qui en fait un outil généraliste et apporte une réponse aux nombreuses questions des parents parisiens.

 La grande originalité des REAAP par rapport aux dispositifs antérieurs est de reconnaître le rôle essentiel des parents et de s’appuyer sur leurs compétences.

Ce dispositif doit créer du lien social et peut s’articuler, sans exclusive aucune, autour d’autres dispositifs

 

Nous vous invitons à consulter le site ministériel consacré au soutien à la parentalité

 

Les demandes de financement sont faites par dépôt du dossier COSA accompagnées d’une fiche d’évaluation de l’action menée l’année précédente.  

 

Le conseil conjugal

 

Les  entretiens de conseil conjugal sont financés à un taux horaire fixé par décret (dépense obligatoire). Ils sont menés par des associations qui déposent chaque année leur demande de financement  suite aux entretiens réalisés l’année précédente.

 

La médiation familiale/ les Espaces rencontre

 

La médiation familiale, pour quoi faire ?

  • établir une communication constructive ;
  • organiser les droits et devoirs de parents, de grands parents ;
  • aborder les questions financières.

La médiation familiale est un temps d’écoute, d’échanges et de négociation qui permet :

  • d’aborder les problèmes liés à un conflit familial ;
  • de prendre en compte de manière très concrète les besoins de chacun,
  • En présence d’un tiers qualifié et impartial : le médiateur familial . Son rôle étant  de rétablir la communication et de créer un climat de confiance propice à la recherche d’accords entre les personnes.

Qui est concerné ?

 

Qui est le médiateur familial ?

Le médiateur familial est un professionnel qualifié.
 Doté de compétences en psychologie et en droit, il est notamment formé à l’écoute et à la négociation entre les personnes.
 Il respecte des principes déontologiques et observe une stricte confidentialité. La qualification du médiateur familial est garantie depuis 2003 par un diplôme d’Etat

Le Gouvernement et la CNAF ont souhaité revaloriser la prestation de service « médiation familiale » pour favoriser le recours à ce mode alternatif de gestion des conflits familiaux.
 

 

Adresse :

DDCS 75 – Pôle Protection des populations et prévention

Mission aide sociale et droits des personnes

5, rue Leblanc

75911 Paris Cedex 15